Livre | « Le Henson: Cheval de la Baie de Somme »

Par Florent | Commentaires:0 | 26 février 2021

Note importante: le livre « Le Henson: Cheval de la Baie de Somme » n’est pas encore édité! Pour cela, il a besoin de vous, de nous tous! En effet, celui-ci ne sortira qu’à la condition qu’un minimum de 100 personnes souscrivent à ce projet (avant le 30 Avril prochain). Pour ce faire, un bon de commande à télécharger est mis à votre disposition un peu plus bas. Alors on compte sur vous !

Prix de souscription TTC : 30 euros + 1 euro de port
Chèque à l’ordre de LAVAUZELLE ; le chèque (à retourner à Lavauzelle, 17 rue Emile Baudot- 87280 LIMOGES) ne sera encaissé qu’un mois avant la parution de l’ouvrage
Nombre de pages : 180 pages
Format : 20×25 cm papier couché satiné avec nombreuses illustrations
Date envisagée : souscription jusque 30 avril 2021 pour une parution en juin

Le bon de commande est à télécharger ici

 

Couverture du livre : Le Henson: Cheval de la Baie de Somme

Présentation de l’ouvrage

Se promener dans une vaste forêt dunaire à cheval, au contact d’une nature sauvage et préservée, s’évader sur un immense rivage sablonneux, patauger dans les ressacs de la mer à marée basse… voici ce dont rêve tout cavalier… mais voilà surtout ce qu’offre l’estuaire de la Somme, classé parmi les plus belles baies du monde. En ces lieux naturels est né un cheval hors du commun, un animal robuste, solide, polyvalent et parfaitement adapté à l’habitat dans lequel il vit été comme hiver.

Issue, dans les années 1970, d’un projet novateur à l’époque consistant à allier promenades équestres et découverte de la nature, cette 44ème race équine française mettra 30 ans à naître avant d’être reconnue par les Haras nationaux. Fruit de croisements aléatoires opérés par un fermier avant-gardiste, puis de sélections réfléchies, savamment orchestrées par un autre cavalier et son frère, le Henson émerge progressivement dans le paysage du nord de la France. Epopée à rebondissements où chacun s’attribue les origines, le petit cheval de teinte « isabelle » gagne en spécificités, et se voit harnaché d’une selle héritée de la Première Guerre mondiale et d’un hackamore distinctif contribuant à parfaire ses singularités.

L’élevage du Henson est l’un des moins contraignants avec des animaux vivant en groupe, en semi-liberté, au milieu de vastes marécages ou à proximité du massif dunaire. Le cheval développe ainsi une vie sociale complexe et hiérarchisée puisqu’il demeure en permanence avec ses congénères, en bandes de 20 ou 30 individus. Peu exigeant, il mange à peu près tout ce qu’il trouve dans la nature, tolère admirablement la faune sauvage qu’il côtoie au quotidien et autorise donc l’approche de mouflons ou de sangliers lors des balades équestres au sein de la grande pinède, tout comme l’observation des phoques au centre de la baie.

Autre spécificité du Henson, la formation du jeune cheval s’opère selon un apprentissage et un perfectionnement qui remplacent le traditionnel débourrage. Une autre philosophie ou un art équestre nouveau voit le jour puisque le poulain est éduqué ici par un congénère…, méthode dictée par la vie en groupe et la cohésion des chevaux. Plus tard, les disciplines pratiquées englobent le cutting, les habituels concours complets, le saut, l’endurance… mais aussi le Polocrosse et le Horse-ball où le Henson excelle.

Un tour d’horizon présente les divers centres équestres du Marquenterre impliqués dans l’élevage de la race, et les multiples possibilités de randonnées sur la plage, dans les vagues, avec bivouacs et soirées autour d’un feu de camp, dans les dunes ou au sein de la majestueuse forêt littorale préservée de toute activité humaine.

Le livre termine sur des conseils promulgués à ceux qui souhaiteraient détenir chez eux un Henson, les soins à apporter, les maladies et traitements en conséquence… Finalement, le dernier chapitre évoque les associations vouées à cette race, et la fameuse « Transhenson », qui attire des centaines de visiteurs, lors de la transhumance annuelle consistant, pour plus d’une centaine de cavaliers, à déplacer et cadrer sur des kilomètres de plage ou de dunes les jeunes chevaux, encore sauvages.

 

Présentation de l’auteur

Pascal ETIENNE est enseignant en biologie, mais également dessinateur, peintre et photographe. Il est auteur d’une dizaine de livres se rapportant à la nature, essentiellement des monographies sur les oiseaux et les mammifères, ainsi qu’un ouvrage détaillant les beautés sauvages de Norvège, Suède et Finlande.

Par ailleurs, il a travaillé comme guide-conférencier sur des navires parcourant les eaux polaires du Svalbard et de l’archipel François-Joseph, en Russie, et a foulé diverses contrées lointaines de 4 continents (Amérique, Asie, Europe et Afrique) afin d’y observer la faune et la flore.

De ses voyages ressortent les contacts avec diverses races de chevaux (le Fjord norvégien, à l’origine du Henson, le cheval de Pzrewalski, le poney islandais, le Camarguais…), mais c’est à la 44ème race française, apparue dans sa région natale, qu’il alloue une nouvelle publication.

En effet, par un travail « journalistique » minutieux, il parvient progressivement à retrouver les origines du Henson et présenter les véritables créateurs de la race après une longue enquête permettant de dissocier vérités et légendes.

facebook
twitter
googleplus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *